La société de promotion immobilière Abdoul’Services International a procédé, ce mercredi 9 mai 2019 à Ouagadougou, à la remise symbolique de clés de logements aux agents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), à la cité Zagtouli 1. Ses premiers responsables ont également visité, en compagnie du directeur de cabinet du ministre de l’Urbanisme et l’Habitat, les travaux de construction des logements de la cité fermée du personnel de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA).

« Un petit chez-soi vaut mieux qu’un grand chez-quelqu’un », a-t-on coutume de dire. Issiaka Maiga l’a compris, en adhérant au projet immobilier de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) confié à la société Abdoul’Services international. Ce mercredi, les clés de sa villa de type F3, semi-finie, lui ont été remises par le Président-directeur général (P-DG), Abdoul Ouédraogo. Fini donc le stress liés aux coups de fils de son ancien bailleur chaque fin de mois. Il a exprimé sa gratitude à trois de ses collègues (Alix Kaboré, Simplice Konditamdé et Martinien Ilboudo) qui se sont battus auprès de la CNSS et du promoteur immobilier pour l’aboutissement du projet. « C’est une grosse épine de moins. Quand je dors, je rêve et tourne comme je veux maintenant », a-t-il confié.

180 logements déjà réalisés

Le projet Zagtouli initié par la CNSS au profit de ses agents, prévoit la construction de 500 logements. Selon les premiers responsables de la société Abdoul’Services, 180 logements ont été déjà réalisés et en s’appuyant sur son usine de fabrication de briques, la société compte livrer le reste dans quatre mois. Représentant la directrice des ressources humaines, Noélie Parkouda a souligné que ce projet n’est pas une première pour la CNSS qui avait déjà mené une telle initiative avec une autre société immobilière de la place [….]

« Une ville en miniature »

Plutôt dans la matinée, la délégation de la société Abdoul’Services était en compagnie du directeur de cabinet du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme et des premiers responsables de l’ONEA sur le site de la future cité fermée de la société. Selon Abdoul Ouédraogo, il s’agit d’une première au Burkina Faso.

   

« Dans une cité fermée, il n’y a qu’une seule entrée et une seule sortie. À certaines heures, on ne peut pas y accéder sans badge. Ou si on est résident, on doit avoir une carte pour faciliter l’accès », a expliqué le P-DG d’Abdoul’Services, avant d’ajouter que plusieurs infrastructures socio-éducatives seront construites sur le site. Il s’agit de centres de santé, d’écoles, de lieux de culte, d’un commissariat, d’une gendarmerie. Un espace de 2000 m2 sera réservé à la construction d’une agence ONEA afin de faciliter le paiement des factures d’eau par les résidents.

ECRIT PAR: Herman Frédéric Bassolé @Lefaso.net